Bienvenue sur le site officiel de la ville de Tonneins

Logo
Publié le mardi 18 avril 2017

Lutte contre le Moustique Tigre

La moitié du succès, c'est vous !



Pour être pertinente, la lutte contre la propagation du moustique tigre justifie l'engagement de chacun car les moustiques ne connaissent pas les limites du domaine privé et public.

Pour cela, l’ensemble de la population doit être vigilante et doit accomplir des gestes simples de surveillance et d’élimination qui permettent de réduire de 80 % sa densité.

 



Le moustique Aedes albopictus, également appelé « moustique tigre » en raison des rayures noires et blanches présentes sur son corps, est un moustique originaire d’Asie.
 C’est un moustique de petite taille ne dépassant pas 1 cm d’envergure, qui vit dans un rayon de 150 mètres autour des êtres humains. Il pique surtout en journée, en début de matinée et fin d’après-midi. IL est extrêmement nuisant et se reproduit dans des petits réceptacles d’eau contrairement au moustique local, qui se reproduit plutôt dans des milieux naturels.
 Il peut, dans certaines conditions, transmettre des maladies telles que la dengue, le chikungunya ou le zika.

Sa période d’activité s’étend en principe de début mai à fin novembre.


Au dernier relevé réalisé en octobre 2016, 65 des 319 communes du département étaient colonisées par l’Aedes albopictus, ce qui représente 61,2 % de la population départementale. Il se déplace peu. Celui qui nous pique est né chez nous. C’est donc à chacun d’entre nous d’être vigilant pour l’empêcher de proliférer. La phase la plus vulnérable de son développement est la phase larvaire dans des petites surfaces d’eau.

Comment lutter contre la propagation de l’Aedes albopictus ?


Les traitements par insecticides ne permettent pas d’éliminer durablement les moustiques car ils n’agissent pas sur les gîtes de ponte. Ils ne sont utilisés que pour prévenir la survenue d’une épidémie.

Le seul moyen de lutte efficace consiste à éliminer ses lieux de ponte (collections d’eau).

 

Les bons gestes


Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : seaux, matériel de jardin, jeux d’enfants, petits détritus, encombrants, pneus usagés (vous pouvez les remplir de terre si vous ne voulez pas les jeter), déchets verts => videz-les puis retournez-les, ou mettez-les à l’abri de la pluie.

Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine, ou si possible supprimer les soucoupes des pots de fleur, remplacer l’eau des vases par du sable humide. Pensez aux fleurs des cimetières.

Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainages.

Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu : bidons d’eau, citernes, bassins.

Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau : eau de Javel, galets de chlore.

Le Rôle de notre collectivité


Afin d’éviter leur prolifération, la commune de Tonneins a :
- Renforcé ses efforts concernant la propreté urbaine et sa lutte contre les dépôts sauvages : Elle procède systématiquement à l’enlèvement des déchets présents sur la voie publique pouvant générer des gîtes larvaires et met l’accent sur l’entretien rigoureux des espaces verts pour éviter de créer des zones de repos pour les moustiques : aération du milieu par la taille et réduction de l’arrosage.
- Accentué l’entretien des réseaux d’eau pluviale, des réseaux d’assainissement, les bâtiments communaux dont les écoles, les espaces verts situés sur le domaine public et les cimetières
 Dès détection, les gîtes sont systématiquement supprimés, le bon écoulement des gouttières est régulièrement vérifié.

Enfin une démoustication avec 2 traitements anti larvaires est réalisée 2 fois par an, la première au printemps fin avril/début mai et la deuxième en juin/juillet.

 

Téléchargements

Contact : Service Environnement Ville de Tonneins - 05.53.79.83.08


 Crédit photo : Fotolia


Hôtel de Ville, place Zoppola 47400 TONNEINS | Tél: +33(0)5.53.79.83.00 | Fax: +33(0)5.53.79.83.01